Articles Tagués ‘soldat de fortune’

Cliquer sur l’image pour commander

 » Nous sommes la main gauche de l’Etat. Celle que ne voyez jamais, celle qui agit dans l’ombre. Personne ne nous connaît. « .

Barbouze mercenaire, homme de l’ombre. Pendant 15 ans, Franck Hugo aura endossé tous les rôles. Jeune légionnaire de 20 ans, il s’engage dans les années 90 contre la dictature en Birmanie aux côtés de la guérilla des Karen. En ex-Yougoslavie, il part rejoindre une brigade de volontaires étrangers qui combat les Serbes.

En 1995, il pénètre dans les  » structures parallèles  » de la République. Lors d’une mission aux Comores aux côtés de Bob Denard, il est fait prisonnier, puis condamné. Combattant du  » réseau Françafrique « , Franck Hugo voit le Zaïre s’écrouler. Il assiste à la guerre civile du Congo, à l’arrivée au pouvoir de Robert Guei en Côte d’Ivoire, et à l’affrontement entre Laurent Gbagbo et les rebelles nordistes.

A l’aube du nouveau siècle, le monde change, le métier aussi. Franck va vivre l’émergence des sociétés militaires privées. L’Irak, qu’il rejoint en 2003, devient son nouveau champ d’action. Il y découvre la guerre terroriste, les voitures piégées et les enlèvements d’otages. Il participe activement aux négociations secrètes pour la libération des otages français Christian Chesnot et Georges Malbrunot.

Philippe Lobjois, Franck Hugo, Mercenaire de la République – 15 ans de guerre secrète : Birmanie, ex-Yougoslavie, Comores, Zaïre, Congo, Côte d’Ivoire, Irak…, Nouveau Monde éditions, 2009, 429 p., cahier-photos couleurs, 22 €.

Publicités

Le jeudi 18 mars 2010 à l’école militaire de 9 heures à 17 heures 30, les Ecole de Saint-Cyr Coêtquidan (ESCC), le Centre de Doctrine d’Emploi des Forces (CDEF)et le Collège de l’Enseignement Supérieur de l’Armée de Terre (CESAT), soutenus par la Fondation Saint-Cyr , organisent en amphithéâtre LOUIS un colloque sur le thème   « Les forces armées face au défi de la privatisation de l’action militaire : Comment, pour une armée régulière, coopérer sur le terrain avec les sociétés militaires privées ? »

Pour la première fois dans l’armée de Terre, le Centre de Recherche des écoles de Saint-Cyr Coëtquidan, le Centre de Doctrine d’Emploi des Forces et le Collège de l’Enseignement Supérieur de l’Armée de Terre organisent, le jeudi 18 mars 2010, un colloque interarmées et international de réflexion traitant de la place et de l’emploi des sociétés militaires privées dans les conflits modernes.

Le maintien de la légitimité de nos engagements armés est une condition fondamentale de réussite des missions qui sont confiées, à nos forces, par les autorités politiques. Or les missions des forces armées, notamment de stabilisation, les amènent à côtoyer fréquemment des sociétés militaires privées, lesquelles évoluent dans un vide juridique et éthique maintes fois souligné. Comment mieux faire cohabiter, voire coopérer, ces deux acteurs ?

Face à cette situation, les pays occidentaux apportent des réponses différentes, ainsi des pays à culture libérale sont plutôt favorables à ces sociétés militaires privées alors que les pays à culture régalienne comme la France sont plus réservés.

Pratiques :

Organisé par les écoles de Saint-Cyr Coëtquidan – le Centre de Doctrine d’Emploi des Forces – le Collège de l’Enseignement  Supérieur de l’Armée de Terre

  • Jeudi 18 mars 2010 – 09h00 – 17h30
  • Amphithéâtre Louis – Ecole Militaire – 1 place Joffre 75 007 Paris.
  • Exclusivement sur inscription : 01 44 42 47 57

Courriel : stephanie.catalan@cdef.terre.defense.gouv.fr

Source : Theatrum Belli, 22 février 2010.

Le ministre irakien de l’Intérieur a ordonné l’expulsion de 250 anciens employés de la compagnie de securité Blackwater présents en Irak au moment de la fusillade sanglante de septembre 2007 à Bagdad.

« Nous avons envoyé un ordre à 250 anciens agents de Blackwater, qui travaillent aujourd’hui pour d’autres compagnies de sécurité, de quitter le pays dans les sept jours et nous leur avons confisqué leur permis de séjour », a affirmé jeudi à l’AFP Jawad Bolani.

Source : AFP, 12 février 2010.