Articles Tagués ‘attentat’

Le siège de la National Security Agency (NSA) à Fort Meade, Md. le 22 Décembre 2013. Jim Lo Scalzo/EPA

Alors que sort aujourd’hui dans les salles Citizenfour, le documentaire primé aux Oscars, qui raconte les révélations sur les écoutes de la NSA, le batiment de la sécurité intérieure américaine a été visé par des tirs, comme le révèle aujourd’hui MSNBC.

Des tirs ont été entendus près du siège de l’Agence nationale de sécurité mardi soir, comme le révèlent des agents officiels de la NSA, et l’agence a déclaré qu’un de ses bâtiments a été endommagé par ce qui semble être plusieurs coups de feu.

News4 a révélé qu’une enquête est également en cours concernant des tirs entendus le long de la Baltimore-Washington Avenue, et de la route 32 à Fort Meade, dans le Maryland, situé à proximité de la NSA.

Les fonctionnaires de la NSA et la police enquêtent pour savoir si les incidents sont liés, et le périmètre a été bouclé. Plus tôt dans la journée, un individu avait ouvert le feu dans le comté de Prince George dans le Maryland, et deux hommes ont été blessés dans l’incident.

Ces incidents se produisent le jour de la sortie du film sur Edward Snowden, Citizenfour, qui explique comment la NSA espionne le monde entier sous les ordres de Barack Obama, le Président des Etats-Unis.

Source : focuSur.fr.

Publicités

Syrie: des dizaines de morts dans un attentat et des combats à Alep

Des dizaines de personnes ont été tuées mercredi dans un attentat mené par des rebelles syriens contre le QG des services du renseignement à Alep (nord) puis des combats avec l’armée du régime, a indiqué une ONG.

Une source militaire a confirmé l’attentat et indiqué que des combats étaient toujours en cours dans la partie d’Alep contrôlée par le régime.

Selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), les rebelles ont déclenché une puissante charge explosive souterraine contre un bâtiment abritant des bureaux du service de renseignement de l’armée de l’air.

« L’explosion et les combats ont fait des dizaines de morts dans les deux camps« , a indiqué l’OSDH, basé en Grande-Bretagne mais qui s’appuie sur un vaste réseau de sources en Syrie.

L’explosion était assez puissante pour être entendue dans toute la ville, a indiqué un journaliste de l’AFP dans l’est d’Alep. Des habitants ont évoqué une secousse semblable à celle d’un tremblement de terre.

« Des hommes armés ont fait exploser un tunnel qu’ils avaient creusé puis attaqué les environs du siège du renseignement de l’armée de l’air« , a indiqué la source militaire syrienne.

« Des heurts sont en cours et l’armée de l’air syrienne mène des frappes sur les positions des hommes armés dans cette zone« , a indiqué cette source.

La branche d’Al-Qaïda en Syrie, le Front al-Nosra, a indiqué sur son compte Twitter que ses combattants avaient participé, avec d’autres factions rebelles, à l’assaut « contre les bureaux du renseignement de l’armée de l’air et les bâtiments environnants« .

Les rebelles syriens, notamment à Alep ont de plus en plus fréquemment recours au déclenchement d’explosifs enfouis dans des tunnels creusés sous des zones contrôlées par le régime.

Une explosion similaire sous la vieille ville d’Alep avait tué au moins sept membres des forces gouvernementales en décembre 2014.

En mai 2014, des rebelles avaient également déclenché des explosifs enfouis sous l’hôtel Carlton, un établissement de renom désormais utilisé comme base par les forces gouvernementales.

Les combats ont débuté mi-2012 à Alep, qui était alors le poumon économique et la deuxième plus grande ville de Syrie. Elle est depuis divisée entre les zones contrôlées par les rebelles à l’est et celles du régime à l’ouest.

Source : AFP.

Une forte explosion a secoué un bâtiment abritant une agence de renseignement fédérale à Lahore, et des blessés sont probables, selon la police pakistanaise.

D’après le responsable de la police Zulfikar Hameed, la déflagration s’est produite lundi au centre des enquêtes fédérales de Lahore, dernier épisode en date d’une série d’attaques comparables.

Aucune revendication n’a encore été annoncée, mais les autorités soupçonnent les talibans, qui ont déjà tué plus de 600 personnes à la fin 2009, en réponse à l’offensive de l’armée contre les zones tribales à la bordure de l’Afghanistan, où se cachent des insurgés.

Des images télévisées montrent un large cratère dans le sol là où la charge a explosé, ce qui correspond à une attaque à la voiture piégée. Une partie de l’immeuble en briques et ferraille est tombé, et les ambulances sont arrivés sur la zone. L’agence civile a déjà été la cible d’autres attentats.

Source : AP, 8 mars 2010.