Maroc : Un agent des services de renseignement sud-africains convoqué par la DGED pour une histoire de car-jacking

Publié: février 26, 2015 dans Afrique
Tags:, , , , ,

Le directeur général de la DGED

L’histoire date de décembre 2012 mais vient d’être révélée par Al Jazeera. Les services de renseignement marocains (DGED) avaient convoqué un agent des services de renseignement sud-africains en poste au Maroc après avoir appris qu’un agent marocain avait été victime d’un car-jacking en Afrique du Sud. Une rencontre qui aurait été un peu tendue, mais qui s’est terminée cordialement.
Les révélations viennent de l’Unité d’Investigation d’Al Jazeera. Un agent des services de renseignement sud-africains avait été convoqué par la DGED (Direction générale des études et de la documentation), le service de renseignements pour une affaire de car-jacking. Les faits remontent à décembre 2012, d’après un câble secret obtenu par Al Jazeera. L’agent sud-africain s’est présenté dans les locaux de la DGED après que cette dernière a appris qu’un de ses agents travaillant à l’ambassade de Pretoria avait été agressé, enlevé pendant cinq heures avant d’être abandonné à la périphérie de la capitale.

Hammouchi présent

Le responsable du contre espionnage marocain, Abdellatif Hammouchi, et son chef de sécurité interne auraient participé à cette « rencontre ». Après l’agression de l’agent de la DGED, le Maroc avait lancé des investigations. Mais selon Al Jazeera l’agent sud africain avait été très surpris de se retrouver face aux responsables sécuritaires marocains. Ces derniers craignaient, d’après la même source, que des raisons politiques soient derrière le car-jacking et les violences subies par l’un de ses agents. Leurs soupçons seront toutefois balayés par l’agent des SSA (State Security Agency), qui aurait expliqué que les vols de voitures avec agression sont courants en Afrique du Sud.

L’agent des SSA aurait aussi ajouté, selon Al Jazeea, que « les Marocains ont tendance à être un peu paranoïaques, en raison de la question du Sahara ». En effet, il estimait que les autorités marocaines craignaient que des partisans du Polisario s’en prennent à des représentants marocains basés à l’étranger. Selon la même source, la réunion s’est terminée de manière cordiale.

Rencontre avec Thami El Glaoui

L’agent sud africain aurait, d’après la source, eu une autre rencontre avec Thami El Glaoui après sa nomination au poste d’ambassadeur à Pretoria. Il a expliqué que le diplomate marocain avait évoqué plusieurs choses au sujet de ses relations avec la famille royale sans savoir qu’il parlait à un agent des SSA. Leur discussion avaient aussi porté sur la formation du nouveau gouvernement après les élections de 2011.

L’agent finira par révéler son identité et El Glaoui s’est montré plus prudent, sachant sans doute qu’il pouvait constituer une potentielle source d’informations. L’ambassadeur aurait même voulu engager un agent SSA après sa prise de fonction.

Source : Yabiladi.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s