L’Afrique du Sud enquête sur les révélations impliquant ses services secrets

Publié: février 25, 2015 dans Afrique
Tags:, , ,

Le gouvernement sud-africain a condamné mercredi la publication d’échanges entre les services secrets sud-africains et leurs homologues étrangers comme le Mossad israélien, la CIA américaine ou le MI6 britannique, annonçant l’ouverture d’une « enquête approfondie ».

Après la publication de documents par la chaîne qatarie Al-Jazeeera et le quotidien britannique The Guardian, le ministre de la Sécurité d’État David Mahlobo a diffusé un communiqué dans lequel il « prend acte avec inquiétude des récentes informations de presse sur la supposée divulgation de notes classées secrètes de services de renseignements internationaux, dont l’agence de la Sécurité d’État » sud-africaine.

Il ajoute que la fuite de ces présumés documents « est condamnée dans les termes les plus forts » et qu’une « enquête approfondie a été lancée ».

Parmi les documents divulgués, une note révèle les pressions exercées sur l’Afrique du Sud par le MI6 britannique et d’autres « services alliés » pour bloquer une vente en Iran de matériel suspecté de permettre de produire des missiles balistiques à tête nucléaire.

Une autre note de janvier 2010 détaille les nombreuses couvertures ou activités des services iraniens de l’époque: maison d’édition, fondation promouvant le chiisme, importateurs de tapis, chambre d’hôte de Johannesburg et camp pour étudiants musulmans dans le Kwazulu-Natal (est).

« Les liens entre les membres du renseignements iraniens et les organisations extrémistes locales et de possibles cellules ou groupes terroristes ont été confirmés », lit-on notamment dans cette note des services sud-africains.

Une autre, signée des renseignements britanniques, attire l’attention en novembre 2009 sur un imam radical de la région de Durban, sur le point de voyager en Somalie, et des départs imminents de jeunes vers Kandahar en Afghanistan.

D’autres documents attestent des relations des services sud-africains avec ceux du régime autoritaire du président Robert Mugabe au Zimbabwe, et d’une demande émanant du Rwanda en 2012 de collaborer à la surveillance des dissidents rwandais en exil en Afrique du Sud, demande rejetée par Pretoria.

Source : Afrique Expansion Magazine.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s