Un superviseur des services secrets serait corrompu

Publié: février 23, 2015 dans Europe
Tags:,

Jack Straw a été piégé par un journaliste dont l'interview prouve que l'ex-ministre était prêt à accepter de l'argent pour user de son influence.

Des journalistes ont piégé deux ex-ministres qui ont accepté, moyennant rétribution, d’user de leur influence pour favoriser une entreprise privée.

Ces allégations visent le député du parti conservateur Malcom Rifkin et Jack Straw, député du principal parti d’opposition, le Labour. Elles interviennent à quelques mois des élections législatives du 7 mai. M. Straw s’est temporairement retiré du Labour à la suite de la publication de ces informations. Des journalistes du journal Daily Telegraph et de l’émission Dispatches de la chaîne de télévision Channel 4 se sont fait passer pour des hommes d’affaires venant de Hong Kong.

Selon leur enquête, M. Straw a offert d’user de son influence pour aider leur entreprise fictive en réclamant en contrepartie 5000 livres (7250 francs) par jour. M. Rifkind a proposé pour sa part de permettre un «accès utile» à tout ambassadeur britannique dans le monde, selon les journalistes.

Ces allégations visent le député du parti conservateur Malcom Rifkin et Jack Straw, député du principal parti d’opposition, le Labour. Elles interviennent à quelques mois des élections législatives du 7 mai. M. Straw s’est temporairement retiré du Labour à la suite de la publication de ces informations. Des journalistes du journal Daily Telegraph et de l’émission Dispatches de la chaîne de télévision Channel 4 se sont fait passer pour des hommes d’affaires venant de Hong Kong.

Selon leur enquête, M. Straw a offert d’user de son influence pour aider leur entreprise fictive en réclamant en contrepartie 5000 livres (7250 francs) par jour. M. Rifkind a proposé pour sa part de permettre un «accès utile» à tout ambassadeur britannique dans le monde, selon les journalistes.

Aucun commentaire n’a pu être obtenu dans l’immédiat par l’AFP de la part de M. Rifkind, mais ce dernier a nié tout méfait auprès du Daily Telegraph. Dans un communiqué, M. Straw a indiqué qu’il avait clairement expliqué à ses interlocuteurs qu’il ne travaillerait pour l’entreprise qu’après avoir abandonné son mandat de député comme prévu, après les élections du mois de mai. «Je me trouve maintenant dans la terrible situation où ce que j’ai dit est utilisé pour suggérer (que j’ai commis) un méfait alors qu’il n’y en a pas», a-t-il ajouté. «Je suis sûr que rien de ce que j’ai dit lors de ces rencontres était incorrect».

Travail «clandestin»

Un porte-parole du Premier ministre David Cameron a indiqué que M. Rifkind s’était adressé au commissaire chargé de veiller au respect des règles parlementaires. Une porte-parole du Labour a indiqué que M. Straw avait fait la même démarche. «Il a été d’accord pour s’adresser au commissaire parlementaire, et dans le même temps il a convenu que la meilleure chose était qu’il se retire temporairement du Labour», a-t-elle dit.

M. Straw a été ministre des Affaires étrangères et ministre de la Justice dans les gouvernements de Tony Blair et de Gordon Brown. M. Rifkind, qui a été anobli en 1997, préside la commission parlementaire chargée de la sécurité, qui supervise le travail des services d’espionnage britanniques. Il a été ministre de la Défense et ministre des Affaires étrangères du gouvernement de John Major.

Selon l’enquête, M. Straw avait dit aux journalistes qu’il travaillait «clandestinement» pour modifier les règles de l’Union européenne pour aider une société de produits de consommation qui l’a rémunéré à hauteur de 60.000 livres (87’120 francs) par an. Il s’est également vanté d’avoir usé « «de charme et de menace» pour convaincre un ancien Premier ministre ukrainien de changer les lois pour le compte de cette même société, selon les journalistes.

Les journalistes ont contacté dans le cadre de leur reportage douze députés, six d’entre eux n’ont pas répondu et un a rétorqué aux faux hommes d’affaires que ses contacts n’étaient pas «à vendre».

Source : Tribune de Genève.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s