Hicham Bouchti

Un ancien élément des Forces auxiliaires, reconverti en agent des services de renseignements algériens, a révélé sur son compte Facebook, être à l’origine du faux document faisant état de «collaboration» présumée entre la DGED et Al-Qaïda au Maghreb islamique.

Nouvelle preuve retentissante des basses manœuvres anti-Maroc orchestrées dans les couloirs glauques du fameux Département algérien du renseignement et de la sécurité, DRS. «Un ancien Mokhazni, radié des rangs des Forces auxiliaires pour une affaire d’escroquerie, a révélé sur son compte Facebook être derrière le faux document accusant la DGED de collaboration avec Al-Qaïda au Maghreb islamique, Aqmi», rapporte Assabah, dans son édition de ce lundi 16 février.
Ce faux document, ébruité par l’ex-agent des FA (Forces auxilaires) dont il a été radié en 2006 pour une affaire d’escroquerie à Oujda, ont été largement repris par le journal Achourouk, proche du renseignement militaire algérien, DRS, dans une tentative désespérée de nuire au rapprochement entre Rabat et Paris, dévoile Assabah, en indiquant que l’ex-Mokhazni a bel et bien été recruté par le fameux département du général-major Ahmed Medine, alias «Tawfik».

Ce faux document, toujours selon Assabah, fait état de «collaboration» présumée entre les services de la Direction générale des études et de la documentation (DGED) et Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), basé en Algérie. «Collaboration » qui se serait soldée par une « rencontre secrète » entre les agents de la DGED et l’émir d’Aqmi, Abdelmalek Droukdel, en territoire mauritanien, selon le faux document, reproduit par une certaine presse algérienne connue pour ses accointances avec les milieux du renseignement militaire algérien.
Hicham Bouchti, l’ex-faux agent de la DGED
Pour ceux qui le connaissent, Hicham Bouchti a déjà fait parler de lui en 2006 quand il a été arrêté et condamné à Oujda pour avoir escroqué un concitoyen. Relâché, il s’introduit clandestinement dans la ville marocaine occupée de Mellilia où il a tenté désespérément de se faire passer pour un ex-agent de la DGED et demander «l’asile politique» aux autorités espagnoles. Il a été simplement débouté par les autorités madrilènes qui ne connaissent que parfaitement le pedigree de ce faux agent. Mythomane, ce dernier a fait à nouveau parler de lui dernièrement à travers une nouvelle affaire montée de toutes pièces accusant le prédicateur Mohamed Fizazi d’avoir collaboré avec les services de la DGST du temps où il était en prison, en 2005. Des allégations qui se sont révélées «grossièrement mensongères», comme cela a été souligné dans un récent démenti du ministère de l’Intérieur et de la victime de l’affabulation, Mohamed Fizazi. Contactée par LE360, la victime avait dénoncé avec la plus grande fermeté ce mensoge et annoncé sa décision de porter plainte contre le dénommé Hicham Bouchti. Autant dire que ce monsieur n’en est pas à un impair près, un multirécidiviste qui sera «bientôt», comme l’a annoncé M. Fizazi, cité à la barre pour répondre de ses multiples forfaits.

Source : Le360.ma.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s