L’auteur d’une attaque contre la CIA appelle au Jihad contre la Jordanie

Publié: mars 2, 2010 dans Non classé
Tags:, , , , , ,

Un agent double jordanien, auteur d’une attaque suicide en Afghanistan qui a coûté la vie à sept agents de la CIA, a appelé au Jihad contre son propre pays dans une vidéo posthume, rapporte dimanche le centre américain de surveillance de sites islamistes IntelCenter.

Houmam Khalil Abu-Mulal al-Balawi a accusé Amman d’avoir été derrière la mort de deux chefs islamistes, le Jordanien Abou Moussab al-Zarqaoui, chef d’Al-Qaïda en Irak et Imad Moughnia, chef militaire du Hezbollah libanais.

« Il n’y a de solution à la situation en Jordanien que de se mobiliser en terre du Jihad (l’Afghanistan), que d’apprendre l’art de la guerre et de s’y entraîner pour ensuite rentrer en Jordanie et y lancer des opérations », clame ce Jordanien.

« Tuez les avec les poignards et les sabres. Attirez les dans des pièges, jouez leur des tours et utilisez leurs propres méthodes contre eux – le contre-espionnage », dit-il à propos des agents de renseignement jordaniens.

Les renseignement jordaniens, croyant que Balawi était l’un des leurs, l’avaient envoyé au Pakistan pour espionner des militants islamistes. Le 30 décembre, il s’est fait exploser dans une base de la province afghane de Khost, tuant sept agents de la CIA et son agent traitant jordanien.

« Ce sont les renseignements jordaniens qui ont fourni aux Américains des informations sensibles sur la localisation d’Abou Moussab al-Zarqaoui », affirme Balawi. « Ce sont eux qui l’ont tué ».

« Nous avons pu obtenir d’autres informations comme celles sur le rôle des renseignements jordaniens dans la mort d’Imad Moughnia, le chef militaire du Hezbollah », affirme Balawi. « Les services jordaniens ont tué cet homme (…) en plaçant un espion » dans son entourage, ajoute-t-il.

Moughnia a été tué par voiture piégée le 12 février 2008 à Damas.

Balawi décrit les agents du renseignement jordanien comme des « chiens des Américains », disant qu’ils ont la confiance des Etats-Unis alors que « les agents pakistanais ne l’ont pas ».

Il affirme que les renseignements pakistanais n’avaient pas été informés d’une mission qu’il a effectuée au Pakistan. « Les renseignements pakistanais sont, aux yeux des Américains, trop modestes pour être associés à des opérations dans leur pays », dit-il.

Balawi indique avoir tenté d’aller combattre en Irak après son invasion en 2003 par l’armée américaine mais n’a pas pu le faire.

Il dit avoir décidé de recourir à la violence après avoir regardé une vidéo montrant des avions israéliens bombarder la bande de Gaza lors de l’offensive contre ce territoire fin 2008 début 2009.

Il raconte avoir été arrêté en Jordanie fin 2007 pour possession de « documents interdits » et avoir été approché pour espionner pour le compte de son pays. Il dit avoir accepté, ou fait semblant d’avoir accepté, avant d’être envoyé au Pakistan, dans la région du Waziristan.

C’est là qu’il est entré en contact avec des militants de la région et a décidé de tuer son agent traitant jordanien mais ce dernier a arrangé pour lui une rencontre avec des agents de la CIA en Afghanistan, où il s’est rendu ceinturé d’explosifs.

Source : AFP, 28 février 2010.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s