Le chef de la police de Dubaï a exhorté le patron du Mossad israélien, Méir Dagan, à reconnaître la responsabilité de son service dans le meurtre en janvier à Dubaï d’un cadre du Hamas, Mahmoud al-Mabhouh, dans des déclarations publiées aujourd’hui par la presse.

« Méir Dagan, le chef (du Mossad), se doit d’admettre son crime (…) ou d’apporter un démenti catégorique à l’implication de son service. Mais son attitude actuelle témoigne de sa peur. Qu’il s’assume, en homme », a déclaré le général Dhahi Khalfan dans le quotidien Emarat Al-Youm, organe du gouvernement local de Dubaï.

M. Khalfan —dont la police a mis en cause le Mossad pour le meurtre de Mahmoud Al-Mabhouh, retrouvé mort le 20 janvier dans un hôtel de l’émirat— a annoncé vendredi posséder « une preuve irréfutable de l’ADN d’un des assassins », outre les « empreintes digitales » de plusieurs autres suspects.

La police de Dubaï a publié une liste de 26 suspects porteurs selon elle de vrais-faux passeports (12 britanniques, six irlandais, quatre français, trois australiens et un allemand), avec leurs photographies, indiquant que les passeports sont authentiques et les suspects en ont fait une utilisation frauduleuse par usurpation d’identité.

« Ce qui est sûr jusqu’à présent, c’est que la plupart des meurtriers dont les noms ont été annoncés (…) se trouvent en Israël », a souligné le général Khalfan dans Al-Khaleej, un autre quotidien des Emirats.

« Dagan et le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu seront tous les deux en tête des personnes recherchées (par mandat) international dès lors qu’il sera prouvé que le Mossad est l’auteur du meurtre et que Dagan (…) admettra franchement être responsable de la planification et de l’exécution du crime », ajoute-t-il.

Les responsables israéliens affirment que rien ne prouve l’implication de leur service secret dans l’assassinat de Mabhouh même si les médias de l’Etat hébreu laissent clairement entendre qu’il est bien responsable de ce crime.

Le chef de la police de Dubaï s’est félicité de « la bonne coopération » entre ses services et les cinq pays occidentaux dont les passeports ont été utilisés par le commando, au lendemain de son annonce d’un projet de création d’une unité internationale pour la traque des 26 suspects.

« Il importe de former cette unité d’action pour que les meurtriers et ceux qui se tiennent derrière eux rendent compte » de leur action, a-t-il répété dans Al-Khaleej, soulignant sa détermination à « traquer les assassins où ils se trouvent partout dans le monde ».

Il a en outre estimé que la police de Dubaï devrait se doter désormais d’ »une section spécialisée dans la lutte contre le Mossad ».

Source : AFP, 27 février 2010.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s