Assassiné à Dubaï par un commando, Mabhouh était très suspicieux

Publié: février 27, 2010 dans Moyen-Orient
Tags:, , , , , , , , , ,

Mahmoud al-Mabhouh, le cadre du Hamas assassiné le mois dernier à Dubaï, utilisait les mêmes leurres – faux passeports et déguisements – que les présumés agents du Mossad qui le traquaient, a confié hier un de ses compagnons de route. L’activiste gazaoui exilé depuis 1989 en Syrie, qui s’occupait de l’infiltration d’armes à Gaza, a été retrouvé mort « asphyxié » le 19 janvier dans sa chambre d’hôtel, le lendemain de son arrivée dans l’émirat, qui a mis en cause les services secrets israéliens.

Les autorités émiraties ont diffusé les photos et les noms de 26 personnes accusées d’avoir trempé dans cet assassinat et qui ont utilisé de faux passeports britanniques, irlandais, français et australiens, ainsi qu’un document de voyage allemand.Mabhouh se sentait traqué et prenait sa sécurité très au sérieux, a déclaré à Reuters un de ses compagnons d’armes. À Damas, il avait ainsi ouvert le feu par méprise sur une voiture passée à plusieurs reprises devant sa résidence mais dont les occupants étaient des hommes chargés de sa sécurité.

« Il avait l’habitude de porter des lentilles de contact de couleur et de teindre ses cheveux lorsqu’il voyageait en Europe » et il évitait de recourir au « room service » dans les hôtels où il descendait, révèle-t-il.

« Il possédait plusieurs passeports de différentes nationalités, toutes arabes. Récemment, il avait subi une opération de chirurgie esthétique pour se faire amincir le nez », précise encore l’homme, qui a partagé deux années d’exil avec Mabhouh.

La police de Dubaï n’a pas dévoilé sous quelle identité et quelle nationalité Mahbouh était entré dans l’émirat, mais son frère a déclaré que l’activiste de l’aile militaire du Hamas avait utilisé un passeport palestinien au patronyme de Hassan. « Mahmoud n’a jamais mené une vie normale. Il était suspicieux, prudent, ne parlait jamais à personne, même à sa femme, de ses projets immédiats ou futurs », raconte son ancien compagnon. Il voyageait constamment, réservait ses billets lui-même dans les agences de voyage ou par Internet.

Source : L’Orient-Le Jour (Beyrouth), 26 février 2010.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s