Selon Alain Chouet de la DGSE : « Al Quaïda est mort en 2002 »

Publié: février 26, 2010 dans Non classé
Tags:, , , , ,

Alain Chouet a été chef du service renseignement de sécurité de la Direction générale de la Sécurité extérieure (DGSE), de 2000 à 2002.

Le 29 janvier dernier, il participait, au Sénat, à une table ronde sur le thème : « Où en est Al-Qaida ? » dans le cadre d’un colloque sur « Le Moyen-Orient à l’heure nucléaire ». Un colloque ouvert par Gérard Larcher, le président du Sénat, et par Josselin de Rohan, président de la commission des Affaires étrangères, de la Défense et des Forces armées du Sénat et dont la présentation était assurée par Robert Malley, directeur du programme pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord à l’International Crisis Group de Washington et ancien assistant spécial du président américain Bill Clinton pour les affaires arabes et israéliennes.

Lors de cette table ronde à laquelle participaient les universitaires François Heisbourg, conseiller à la Fondation pour la recherche stratégique, et Jean-Pierre Filiu, professeur à la Fondation nationale des sciences politiques, Alain Chouet a été formel : « La Qaida est morte entre 2002 et 2004. Mais avant de mourir, elle a été engrossée par les erreurs stratégiques de l’Occident et les calculs peu avisés d’un certain nombre de pays musulmans. » Alain Chouet dit même avoir hésité à participer à ce colloque, car le thème – « Où en est Al Qaida ? » – lui était apparu comme « un exercice de nécromancie » !

Celui qui, rappelons-le, était patron du service renseignement de sécurité de la DGSE lors des événements du 11-Septembre, a été catégorique : « Comme bon nombre de mes collègues professionnels à travers le monde, j’estime, sur la base d’informations sérieuses et recoupées, que la Qaida est morte sur le plan opérationnel dans les trous à rats de Tora Bora en 2002, les services pakistanais se contentant, de 2003 à 2008, d’en distiller les restes “par appartements“ aux Occidentaux contre des générosités et indulgences diverses ».

Et de dénoncer « l’obstination incantatoire des Occidentaux à invoquer l’organisation mythique – qualifiée d’hyper terroriste parce qu’elle s’est attaquée à l’hyper puissance », alors qu’« il apparaît clairement qu’aucun des terroristes post 11/09 qui ont agi à Londres, Madrid, Casablanca, Djerba, Sharm-el-Sheikh, Bali, Bombay ou ailleurs n’a eu de contact avec l’organisation. »


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s